Merci à Eux !

samedi 20 décembre 2014

Avant, j'étais taciturne, introvertie, et lunatique.

J'étais aussi toujours triste, en début de déprime ou en fin de déprime. Ou en plein dedans. On pouvait me trouver hautaine, de part mon incapacité à communiquer. J'étais si timide, même au delà. Mal à l'aise en société. Et "en société" pour moi c'était quand il y avait plus de trois personnes dans une même pièce.

J'étais mal dans ma peau. J'en avais marre de tout, marre des gens, marre de la pluie & du soleil. Marre de vivre, aussi, très souvent. Je me cachais sous une énorme coquille. J'étais malheureuse, aussi, beaucoup. Beaucoup trop.

Mais ça, c'était avant.

18h30, l'heure du bain

vendredi 12 décembre 2014


Ma Doudou attend patiemment.

L'eau est (presque) à bonne température et commence à inonder la baignoire.

Ma Doudou mange des cailloux

mercredi 10 décembre 2014

Je crois que je blog depuis toujours. 

Non, c'est faux, comme tout le monde, j'ai d'abord apprit à faire pipi sur le pot. Mais, peu de temps après, j'ai eu un blog. Et, en parallèle, j'ai lu beaucoup de blog. Mes lectures "bloguèstes" ont suivis ma propre évolution.

J'ai d'abord lu des blogs d'ados mal dans leur peau. Puis, des blogs de jeunes adultes coincées entre deux petits copains, entre deux boulots, entre deux appart, entre deux parents. Puis des blogs de jeunes "addicts" en tout genre, maquillage, jeux vidéo, livre, mode,...

Maintenant, l'essentiel des blogs qui figurent dans mes favoris concerne la couture & la maternité. C'est, sans doute, parce que depuis peu je couds, et qu'en plus je suis devenue maman. Ouai, ça doit avoir un lien. Mais pas sûr hein !

Le plus beau métier de monde

vendredi 5 décembre 2014

Ce n'est pas toujours facile d'être maman.

Certains jours, on aimerait traîner au lit. On se sent patraque, fatiguée. Des pleurs dans la nuit ont entrecoupés notre sommeil. Nos yeux se ferment et pourtant il faut les ouvrir. Le bébé réclame son biberon.

Certains jours, on aimerait se prélasser sur le canapé. Ne rien faire, juste glander. Rester en pyjama. Ou à poil pourquoi pas. A 35° on a bien le droit d'y penser. On aimerait laisser traîner notre tasse de café, le couteau pour étaler le beurre sur la baguette de pain qui jonche déjà le sol... Mais le bébé est inventif, curieux. Et dangereux pour lui-même. Alors il faut ranger, tout ramasser plus vite que lui.

Chronique d'une otite

jeudi 27 novembre 2014


Un an sans être malade, à part quelques rhumes bien dérisoires. Il fallait bien que ça arrive. Et le meilleur moment pour ça, bien entendu, c'était la semaine de son premier anniversaire !

Un an d'amour inconditionnel

mardi 25 novembre 2014

Il y a un an, j'étais à l'hôpital depuis la veille.

Je venais de passer un 8ème mois de grossesse horriblement long. On m'avait diagnostiqué de l'hyper-tension. J'ai frôlé trois fois la pré-éclampsie, j'ai donc été hospitalisé à trois reprises pour 3/4 jours à chaque fois. Je suppliais presque mon gynécologue d'avancer ma césarienne ! Je voulais qu'il sorte mon bébé de mon ventre, je la sentais en danger, comme sur un fil. Je ne voulais prendre aucun risque, cette attente, ce suspense, ces séjours à l'hôpital, tout ça c'était interminable, un vrai supplice.

Mais mon gynéco m'a tenu tête, il essayait de trouver le juste milieu entre le moment où ma puce serait assez forte pour vivre en dehors de mon bidon, et le moment où elle serait trop en danger en restant dans mon bidon... 

Au final, ma césarienne fut avancée d'une semaine par rapport à la date prévue.

Un sac à dos pour la crèche

lundi 17 novembre 2014

Hello mes Bichons !

Depuis presqu'un mois, ma Doudou va à la garderie deux matinées par semaine

Chaque matin, au moment de la déposer, j'ai le droit à de l'accrochage intensif de maman, des pleurs, des hurlements, des grosses larmes de détresse, avec même, pour faire plus "vrai", de la morve au nez ! Jusque là, rien d'original, me diras-tu, il paraît que les bébés aime culpabiliser leurs mamans

D'accord, je prends note.

Je ne suis pas rancunière. Et donc, malgré ses très nombreuses crises qui me poignardent en plein cœur, me font couler les larmes et me vrillent les tripes, je lui ai cousu un sac pour la crèche ! Sympa, la maman hein ?

Parce que, pour aller jouer avec les copines & les copains, à la crèche des Minimoys (je l'ai choisie juste pour le nom cette crèche...), il faut une tétine, un biberon d'eau, quelques couches, des lingettes, une tenue de rechange, un doudou éventuellement, et un mini déjeuner pour le petit creux du matin.

Ça en fait des trucs à prévoir, pour une môme qui me fait pleurer deux matins par semaine !

Esprit Kimono pour les Petits - Peggy Goyer Roussel

samedi 15 novembre 2014

Esprit Kimono pour les Petits
Coucou mes Loulous !

Une amie m'a récemment demandé des renseignements sur mes livres de couture. Elle est en tain de faire sa liste au Père Noël, ce grand barbu qui apporte des cadeaux par milliers. 

Et, il faut l'avouer, c'est dur de choisir un livre de couture.

Ce n'est pas évident de savoir quels sont les modèles proposés, en quelles tailles, si les patrons sont de bonne qualité,... J'ai moi-même été confronté à de longues heures d'hésitation avant de commander mes propres livres.

Vivant à l'étranger, je les choisis par Internet, comme mon amie. Impossible donc de feuilleter les pages, de regarder les détails des explications et donc d'avoir une idée bien précise de ce que nous achetons.

Ainsi, si vous hésitez, vous aussi sur tel ou tel livre, j'ai décidé de vous présenter le plus clairement possible, mes livres de couture. Cela vous aidera peut-être dans votre choix.

Ne râlez pas, je n'en ai que quatre. Et nous allons faire ça un par un, afin d'éviter l'indigestion !

T'as le blues, Expat ??

vendredi 14 novembre 2014

Petit Poulet, aujourd'hui je vais te parler d'un sujet qui me tient à coeur. 

Parce que je le vis tous les jours. parce que je ne suis pas la seule à le vivre tous les jours. Et, parce que les autres qui le vivent tous les jours, le ressentent comme moi. 

Le blues de l'expatrié

Ha, je t'entends, Petit Poulet "Oh non, elle va encore nous gonfler avec son truc d'expat, à ce plaindre, à geindre, alors qu'elle a la belle vie".

WHAT ? Si tu penses ça, à la lecture de mes quelques lignes, alors tu peux sortir, fermer la page de mon blog. Je ne t'en voudrais pas, ou juste un peu. Oui je vais peut-être un peu me plaindre. Un peu. Comme toi tu te plains sur ta vie. L'être humain se plaint, c'est un fait, c'est comme ça. 

Mais, nous ne sommes pas là pour parler de l'être humain. Non. Nous sommes là, enfin moi, pour parler de l'expatrié. 

Jupe Anzu comme une coccinelle

jeudi 13 novembre 2014

Bonjour mes petits Poulets !

Je vous ai déjà parlé du livre de couture "Esprit Kimono pour les petits". D'abord, pour un pantalon Saki, puis ensuite pour un autre pantalon Saki. J'étais à deux doigts, ou plutôt à deux aiguilles, d'en faire un troisième... mais bon, je me suis dis que je risquais de passer pour une accro compulsive.

Alors, j'ai tourné, pour la énième fois, les pages de ce magnifique livre de couture, et j'ai jeté mon dévolu sur une petite jupe. Une petite jupe de fille. Je ne vous apprends rien si je vous dis que les garçons ne portent pas de jupes. Une jolie jupe de fille donc, je disais, avec un petit ruban bien placé, un nœud tout mignon, la jupe parfaite !

Elle me semblait compliqué, comme ça au premier abord, en voyant la photo dans le livre. Mais en fait, non non non, elle est très simple à faire, cette petite jupe Anzu

Le refuge Decan à Djibouti

mardi 11 novembre 2014

Le refuge Decan est un refuge d'animaux à Djibouti. 

Il a été fondé en 2001 par le Docteur Bertrand LAFRANCE. Le but de ce refuge est de mieux faire connaître l'environnement naturel de Djibouti. Mais aussi de prendre soin d'animaux chassés par des trafiquants.

Les animaux recueillis sont amenés par des particuliers, ou issu de saisie policière, quand il s'agit d'animaux traqués par des trafiquants.

Ce refuge est une association. Ceux qui y travaillent sont, en grande partie, des bénévoles. Le refuge est ouvert aux visiteurs. Et les animaux sont magnifiques !

Encore un pantalon Saki pour ma Doudou

vendredi 7 novembre 2014

Quand j'aime un patron de couture, j'ai tendance à en coudre plusieurs exemplaires. 

Déjà, parce que ce n'est pas toujours facile de recopier un patron alors après, quand c'est fait, autant qu'il serve plusieurs fois ! 

Et puis, souvent, le premier me sert de test. Je vais suivre, à la lettre, la notice. Ensuite, pour les suivants, je peux me lâcher, sur les finitions, la customisation, les marges de couture...

Et le pantacourt Saki, du livre "Esprit Kimono" est un de cela !

Pour le premier essai, j'ai eu beaucoup de mal à recopier le patron sur mon papier calque. Mais, le premier modèle est quand même une réussite. Alors pourquoi se priver ?

La nounou de ma fille ♥

mercredi 5 novembre 2014

J'ai hésité à classer cet article dans maternité. Puis dans expatriation. Mais, avant tout, c'est une histoire d'expatriation.

Quand tu vis dans un pays qui n'est pas le tien, tu te sens étrangère, de trop, pas à ta place. Des fois, tout ça à la fois. Oui, ça arrive. Surtout dans un pays avec une culture bien différente de la tienne. Puis, tu rencontres des gens. Des gens de service, comme un gardien, une femme de ménage, un chauffeur. Parce qu'en Afrique la coutume veut que tu peux avoir tout ça, si tu veux. Pour le confort, mais c'est, aussi, une belle façon de faire vivre la population locale. Tu rencontres aussi d'autres personnes, des expatriés comme toi, des locaux, vendeurs de tissus dans mon cas, vendeurs tout court. 

Et quand tu quittes le pays, pour aller ailleurs, tu les quittes eux aussi. Ces gens que tu as côtoyé plusieurs années. Ces gens qui ont partagé ton quotidien, t'ont aidé quand tu étais perdue. Qui t'ont soutenu quand tu te sentais mal, déprimée. Ces gens qui ont contribué à ce que tu te sentes un peu moins étrangère.

Pantacourt Saki pour ma Baby

lundi 3 novembre 2014

J'avais envie de coudre. 

Et, en ce moment, les idées ne manquent pas. Mais, justement, elles sont trop nombreuses, trop flous, trop importantes. Et trop indécises aussi. Je n'arrive pas à me lancer. Mais j'avais vraiment envie de coudre.

Il y a ce livre là, acheté en juillet dernier pendant ma pause française. Ce livre qui me tente, dont je tourne les pages depuis des mois. Dont je regarde les modèles sous tous les angles. Ce livre, c'est "Esprit Kimono pour les petits" de Peggy Goyer-Roussel.

Aller, je n'y tiens plus je me lance... Je choisis un modèle, le pantacourt Saki, je déplie le patron, je touche mes tissus, les tourne dans tous les sens, j'en choisis deux. Et j'allume la machine à coudre.

Pour un Petit Chef Cuisinier

vendredi 31 octobre 2014

Ça fait longtemps que nous n'avons pas parlé couture par ici. Et pourtant, je ne chôme pas ! 

Des projets plein la tête, des idées qui se bousculent, des tissus qui se mélangent et des petites choses qui prennent vie !

Il y a quelques mois, une amie m'a demandé un tablier pour son fils de 3 ans. Il aime cuisiner avec elle, mais comme beaucoup d'enfant, il s'en met partout ! Dans le commerce, elle ne trouvait que des tabliers fille, ou moche.

Elle m'indique que les couleurs préférées du Petit Chef sont le noir, le bleu et le rouge. Me voilà donc avec une nouvelle mission...que j'accepte !

Week-end en Éthiopie avec Bébé - Jour 3 & 4

dimanche 26 octobre 2014

Non, je ne vous ai pas oublié mes P'tits Loups ! Je continue le récit de nos aventures en Éthiopie !

Si vous avez loupé le début, pensez à lire les détails du JOUR 1 et du JOUR 2.


Week-end en Éthiopie avec Bébé - Jour 2

mardi 14 octobre 2014

Nous continuons le récit de notre séjour en Ethiopie ! Pour les retardataires, si vous voulez lire le détail du 1er jour, c'est par ici.


Week-end en Éthiopie avec Bébé - Jour 1

dimanche 12 octobre 2014

Le premier week-end d'octobre, c'était l'Aïd El Kebir, une fête musulmane.  Notre pays d'adoption, Djibouti, respectant les fêtes de cette religion, nous avons donc bénéficié de deux jours fériés. Pour l'occasion, comme beaucoup de français vivant à Djibouti, nous avons décidé de les passer en Ethiopie.

Pourquoi ? Pour plusieurs raisons. Parce que nous avions besoin de respirer, d'oublier un peu la pression des menaces d'attentat, d'oublier la chaleur en allant dans un endroit où il fait le même climat qu'en France, de passer quelques jours en famille, de visiter ce pays qui nous attire depuis longtemps.

A la base, nous avions prévu un séjour avec pas mal de déplacements dans le pays, plusieurs courts trajets en avion, une escapade en montagne aussi, et des visites dans des coins reculés au Nord. Mais avec cette pression des islamistes radicaux, les risques d'attentat et d'enlèvement, les menaces contre les français, nous avons préféré changer notre programme et se concentrer sur la capitale Addis Abeba. Du coup, nous avions réservé dans deux hôtels un peu plus luxueux qu'au départ (Harmony Hôtel et le Tizeze Hôtel), histoire d'en profiter un maximum. Nous sommes partis avec un couple d'amis mais, au final, ils ont profité des avantages des hôtels pendant que, tous les trois avec ma Bébé, nous avons pas mal visité la ville.

Notre séjour a duré 4 jours (et 3 nuits). Afin que mon récit ne soit pas qu'un long pavé indigeste, je vais certainement le couper en plusieurs morceaux qui seront tous publiés dans les prochains jours.

Je m'organise pour changer des couches

mercredi 24 septembre 2014

Quand nous étions encore en France, j'avais cousu trois panières suspendues sur le côté de ma table à langer à l'aide d'une tringle.

Naïvement, et étant seulement future maman, je pensais que ces trois panières suffiraient... Mais pas du tout ma bonne Dame ! Un bébé a tout un panel de produits et d'accessoires tous plus utiles les uns que les autres... Et mes petites panières ont vite été débordées ! 

Alors j'ai décidé de me coudre ça :

Organiseur de table à langer by Tsilia

Juste un peu de France, s'il vous plaît

samedi 20 septembre 2014

Il y a des jours, plus que d'autres, où la France me manque. Pas la France en tant que telle, que pays, mais la vie que nous pourrions y avoir. 

Il y a des jours où j'aimerais que tout s'arrête ici, que nous soyons obligés de revenir en France. Pour y vivre "normalement". Parce que la normalité a quelque chose de sécuritaire, de familier, qui manque parfois ici.

Il y a des jours où le manque est plus fort.


La fille de papier - Guillaume Musso

jeudi 18 septembre 2014

"Trempée jusqu’aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d’une nuit d’orage.
- D’où sortez-vous ? 
- Je suis tombée. 
- Tombée d’où ? 
- Tombée de votre livre. Tombée de votre his­toire, quoi !

Tom Boyd, un écrivain célè­bre en panne d’ins­pi­ra­tion, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans. 
Elle est jolie, elle est déses­pé­rée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire. 
Impossible ? Et pourtant ! 
Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extra­or­di­naire où la réa­lité et la fiction s’entre­mê­lent et se bous­cu­lent dans un jeu séduisant et mortel..."


Les biberons de mon Bébé

samedi 13 septembre 2014


Dès la naissance de ma Doudou, il a fallu penser aux biberons. Mon allaitement s'avérant compliqué, j'ai vite fait du mixte sein / biberon.


Divergente, tome 1 - Veronica Roth

mardi 9 septembre 2014

"Dans un monde où on ne peut appartenir qu’à une seule faction parmi 5, une jeune fille apporte le chaos.

Dans un Chicago post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions : les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits et les Fraternels. Chacune est consacrée au culte d’une vertu dans l’espoir de créer une civilisation parfaite.

Les enfants grandissent dans la faction où ils sont nés. À 16 ans ils doivent choisir quelle sera la leur, pour la vie. Avant de prendre cette décision, ils passent des tests pour connaître la vertu la plus proche de leur personnalité.

Pour Beatrice, issue d’une famille Altruiste, le choix s’annonce plus difficile encore. Son choix ne sera pas sans conséquences. Il apportera le chaos mais lui fera aussi découvrir l’amour..."




Délirium, Tome 1 - Lauren Oliver

jeudi 4 septembre 2014

"Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. 

A quelques mois de subir à son tour "la Procédure", Lena fait une rencontre inattendue...  Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments.

Même si cela implique d’abandonner ses certitudes… "



Chanson du jour - Stuck in the Middle - Mika

samedi 30 août 2014

J'ai toujours aimé Mika, chacun de ses albums. Mon préférés reste quand même le premier "Life in Cartoon Motion". Mais cette chanson, "Stuck in the Middle" est particulièrement chère à mon cœur !




Comment s'équiper pour bébé en faisant des économies

mercredi 27 août 2014

J'ai su que j'étais enceinte, un jeudi de mars 2013. J'étais en Algérie, avec trois tests de grossesse algérien. Des petits trucs long de 5 cm, en plastique, rose & blanc, type jouet à monter soi-même dans les œufs en chocolat Kinder. J'ai fais les deux premiers, en me pissant plus sur les doigts que sur les tests, vu la taille de la surface à atteindre... Pour le troisième, j'ai fais pipi dans un verre et immerger le test dedans.

Il a mis entre deux et trois heures à se révéler positif. Et encore, la ligne du positif n'était pas flagrante, presqu'invisible. Mais j'y croyais, j'y croyais très fort, et lors d'un séjour en France, une semaine plus tard, je fis un autre test qui lui m'indiquait que j'étais enceinte de deux semaines.


♥ 9 mois ♥

lundi 25 août 2014

Aujourd'hui, ma Doudou, mon Ange, mon Coeur, ma Chérie, mon Amour de Léa, a 9 mois !

Si j'avais été tout au bout de ma grossesse, j'aurais pu dire qu'aujourd'hui, elle a passé autant de temps à vivre en dehors de mon ventre, qu'en dedans.

Mais, je n'ai pas été jusqu'au terme, j'ai accouché 3 semaines avant. Alors ce petit moment est déjà passé depuis quelques semaines.

Hunger Games, Tome 1, 2 et 3 - Suzanne Collins

dimanche 17 août 2014

Ces deux derniers mois, je n'ai pas été très productive par ici... J'ai passé trois semaines (trop courtes) de vacances en France. Puis je vous ai pondu un article, très vite fait, sur un trajet en avion mémorable (et plus que pourri). J'ai publié ensuite un article, stocké dans mes brouillons depuis un bon bout de temps, sur une petite tenue pour ma Doudou. Et... Voilà !

Mais, faut dire aussi, que depuis deux mois, grâce à ma toute nouvelle liseuse Kobo Glo, j'ai repris goût à la lecture ! Je ne sais pas ce que vous pensez des liseuse numérique, mais moi à une époque je disais "JAMAIS POUR MOI !". Comme quoi, il ne faut jamais dire JAMAIS ! Parce qu'avec mon mode de vie actuel, dans mon pays fort fort lointain, sans librairie, sans livraison par Internet possible, et bien ce n'est pas facile de lire le dernier roman à la mode (ou pas) !

Alors qu'avec ma petite liseuse Kobo Glo, et même avec ma petite connexion Internet archi-lente, je peux m'acheter tous les livres que je veux, directement déjà installée dans mon lit, hummmm ! Quel bonheur & quel plaisir de pouvoir lire à nouveau comme je le veux et quand je le veux et ce que je veux ! YES ! Du coup, en un mois et demi, j'ai lu 6 livres ! 


Des nœuds pour l'été

vendredi 15 août 2014

♥ Toujours dans l'optique de remplir l'armoire de ma puce de petites tenues estivales, j'ai cousu un petit short dans une belle popeline verte pomme !


Le patron vient toujours du livre "Objets & vêtements pour bébés". Je l'ai cousu en taille 1 an mais il était déjà un peu juste pour ma puce au niveau de la taille, alors qu'elle s'approchait juste de ses 7 mois quand j'ai terminé cette couture !


Le voyage maudit

lundi 28 juillet 2014

Et non, je n'ai pas disparue dans une faille spatio-temporelle, un trou noir, ou autre truc super surnaturel. Même si, entre nous, ce serait vraiment fun !

Mais non, rien de tout ça. J'ai juste fait comme tout le monde, parce que je suis loin d'être originale : je suis partie en vacances ! Quand tu es expatrié, il y a de grandes chances pour tes vacances se résument, en fait, à un simple retour au pays, avec hébergement chez amis ou familles respectives.

Pour nous ce fut ça !


Apprendre à être une maman (qui déchire)

mardi 1 juillet 2014

Avant d'atterrir à Djibouti, en février dernier, j'ai dû me faire héberger pendant deux semaines. L'appartement était rendu, il me fallait bien un endroit pour patienter quelques jours avant le grand départ. Et je me souviens de ce sentiment de peur que j'avais à ce moment là, vis à vis de mon comportement avec ma Doudou. 

J'avais peur de mal faire, qu'elle pleure trop, de ne pas réussir à la calmer, ou à l'endormir, qu'elle ne fasse plus ses nuits, d'être trop gauche ou maladroite et que les personnes chez qui j'allais vivre (ma belle-mère puis ma mère) me jugent, me trouve nulle. J'avais peur d'être une mauvaise mère.


Un sac pour ses jouets (par milliers)

dimanche 29 juin 2014

A la naissance de ma Doudou, et juste avant notre départ pour Djibouti, la mère de mon Homme m'a offert le parc dont elle se servait quand mon Homme n'était encore qu'un bébé !

Depuis, nous avons déménagé, changé de pays, et nous avons enfin reçu toutes nos affaires en mai dernier, parc y comprit ! Je l'ai nettoyé, dépoussiéré, j'ai réparé quelques barreaux fissurés, j'ai "lustré" le tout avec un peu d'huile d'olive, le parc est comme neuf !!!



Une césarienne ? La chance !

vendredi 27 juin 2014

Ça fait plusieurs mois que cet article repose dans ma tête. Puis, en surfant (ouai, je suis trop sportive, laisse tomber...) sur la toile, je suis tombée par-ci, par-là, sur des articles concernant la césarienne. Tantôt sympa, tantôt moins sympa... Il y a quelques jours, je lisais celui chez Mademoiselle Mummy. Et, aujourd'hui, j'ai lu cet article très très bien fait chez Papa Panique puis j'ai lu aussi celui là chez 4 enfants 2 bras.

Ces trois articles vont dans mon sens, donc j'approuve ! Et surtout, ils sont bien écrits et je me suis retrouvée dans chacun d'eux. J'vous explique...


♥ Sept mois ♥

mercredi 25 juin 2014

A la base, je voulais faire un article pour tes 6 mois, le 25 mai dernier. Mais, la nuit d'avant, il y a eu un attentat. Du coup, le 25 mai, lendemain de cet incident, jour de ma première fête des mères, je l'ai passé à te serrer dans mes bras à chaque instant, à te regarder dormir, à guetter le moindre de tes mouvements, à faire en sorte que tu ne sois jamais trop loin de moi. Juste au cas ou...

Et tes 6 mois ont passé.

Le tag de l'été (sur du sable mouillé)

mardi 24 juin 2014

Bonjour bonjour !

Une promenade sur Internet (pour prendre l'air, tu vois) et je tombe sur un nouveau blog ! Et en plus, ça parle de l'été qui a commencé ya trois jours (pour moi c'était ya six mois mais bon) et d'un tag ! Oh chouette, j'aime bien !

C'est donc la Wonder Mum qui organise ce tag, destiné à qui veut bien le faire, sur son blog Wonder Momes ! C'est parti !



Mes petits bonheurs #4

samedi 21 juin 2014


* Léa qui se met debout toute seule grâce à son parc

* Terminer un sac/cabas pour moi

* Me coudre un petit débardeur 

* Voir ma puce s’asseoir toute seule, et la voir si fière d'elle !

* Avoir enfin notre billet d'avion pour nos vacances en France

* Compter les jours, voir le nombre diminuer...

* Faire la fête avec des amis expatriés, danser, se défouler !


Un grand sac qui sent bon l'été et le sable chaud

mardi 17 juin 2014

Oui d'accord, dans mon pays fort fort lointain, c'est toujours l'été.

Mais justement, j'ai envie d'une vraie plage, sans cailloux ni déchets.
D'un soleil qui chauffe mais ne brûle pas.
D'un petit vent doux qui ne ramène pas tout le sable du désert.

Bref... Je rêve du Paradis.


La délicatesse - David Foenkinos

"François pensa : si elle commande un déca, je me lève et je m'en vais. C'est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n'est guère mieux. On sent qu'on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Ou pire : chez les beaux-parents. Finalement, il se dit qu'un jus ça serait bien. Oui, un jus, c'est sympathique. C'est convivial et pas trop agressif. On sent la fille douce et équilibrée. Mais quel jus ? Mieux vaut esquiver les grands classiques : évitons la pomme ou l'orange, trop vu. Il faut être un tout petit peu original, sans être toutefois excentrique. La papaye ou la goyave, ça fait peur. le jus d'abricot, ça serait parfait. Si elle choisit ça, je l'épouse…
– Je vais prendre un jus… Un jus d'abricot, je crois, répondit Nathalie.
Il la regarda comme si elle était une effraction de la réalité."


Mes petits bonheurs #3

dimanche 15 juin 2014

La semaine dernière, les petits bonheurs sont passés à la trappe... Trop de trucs à penser, trop de mauvaises ondes dans ma tête et hop... J'aurais dû justement m'accrocher à ces petits bonheurs mais bon !

Voilà ceux de la semaine dernière !


* Discuter avec une amie, et voir ma Doudou s'écrouler de sommeil entre nous

* Ma Doudou qui suit des yeux son père et chouine quand il est hors de son champ de vision

* Me coudre un petit haut rien que pour moi

* Terminer une tenue pour ma Doudou aussi

* Nos vacances en France qui se rapproche

* Commencer enfin mes séances de kiné pour la rééducation abdominale


Crocodiles, tortues et écureuils - Katherine Pancol

samedi 7 juin 2014


Au début, avec tout le tapage qu'il y avait autour de ces bouquins, je n'ai pas voulu m'y intéressé. Je n'aime pas lire des bouquins que tous les magazines conseillent, et dont on entend parler partout, je me sens forcée !

J'ai donc laissé passer la sortie du 1er et du 2ème tome, mais quand ils sont sortis en format poche, avec ces couvertures vraiment originales, c'est là que j'ai eu envie de les lire. C'est comme ça que je fonctionne, je dois voir la couverture d'un livre, il faut que je le touche, que je lise le résumé et c'est là que ça me donne envie, ou pas, de lire le livre.


Ah non pas des bavoirs

mercredi 4 juin 2014

Vous vous souvenez de ma quête du bavoir parfait ? J'ai testé ceux là qui ont finalement terminé au fond du placard, en secours... J'ai ensuite cousu ceux là qui me servent bien ! Il sont un peu long à faire à cause du biais, mais pratique à l'utilisation quand même.

Malgré tout, ma quête du bavoir, LE parfait, a continuée. Et j'ai atteint mon but !

Je me baladais sur la toile Internet, à la recherche de patron de couture sympa. Et je suis tombé sur le site de Vanessa Pouzet. Je vois de chouettes petits hauts, hop dans le panier, oh un autre haut, ok dans le panier... Et là, la vison, LE miracle, un bavoir avec une attache "& hop" !!! Toute simple, hyper pratique, et je me dis "mais bien sûr" !!!! Alors hop, dans le panier !


La consolante - Anna Gavalda

mardi 3 juin 2014

"Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d'une femme qu'il a connue quand il était enfant et adolescent. Dès l'annonce de cette nouvelle, il abandonne plans et projets, perd le sommeil et l'appétit, sans comprendre pourquoi. Commence alors un long travail de deuil."

Au début de ma lecture, j'ai été prise de suite dans l'univers décrit par Anna Gavalda. Le personnage de Charles est tendre, sensible, on sent qu'il est à deux doigts de sombrer à chaque instant et j'avais sans cesse envie de le secouer, de l'aider. On plonge dans son univers actuel, dans son passé et son enfance, et c'est super de tout voir ainsi d'un personnage. On est dans sa tête, avec ses doutes, ses peurs et ses désirs passés ou présents. 


Mes petits bonheurs #2

dimanche 1 juin 2014

Mes petits bonheurs de la semaine dernière furent précieux, vitaux même ! Sur fond d'attentat à la bombe juste à côté de notre maison, les petites choses qui rendent heureux ont bien plus de valeurs !

 

* Faire une couette à ma Doudou pour la première fois !

* Commencer un projet couture qui me tient à coeur

* Terminer ce même projet couture !

* Terminer une tenue pour ma Doudou, encore et toujours

* Redonner une seconde vie au parc qui appartenait à mon Chou, pour ma Doudou

* La voir se tenir assise de mieux en mieux

* Compter qu'il ne reste plus qu'un mois avant nos vacances en France...



Encore des bavoirs

mercredi 28 mai 2014

A mes débuts en couture, c'est à dire il y a 9 mois en fait, j'ai déjà fait une fournée de bavoirs ! Il sont bien beaux, ces bavoirs, mais pas très pratique... Le tissu est sympa, mais le vomit lacté, ça glisse sur le beau tissu... Et comme ma Doudou a la fâcheuse tendance à régurgiter ben, ya beaucoup de vomit lacté.

Du coup, ils sont biens mes bavoirs, ils sont beaux, tout ça tout ça, mais me servent peu. Voir pas du tout ! Depuis, je recherche un peu LE bavoir.

Le parfait bavoir !


Retour à la réalité

mardi 27 mai 2014

En Algérie, nous étions sous tension un peu tout le temps. Juste dans la rue en allant acheter le pain. Sur la route la nuit. Il y avait toujours une ombre de danger.

Ici, à Djibouti, ce n'est pas pareil. Les gens sont accueillants, gentils, serviables. Pas de rancune, de colère, de haine envers nous. Pas de vol, de délinquance, de coup de poignards pour quelques euros. Nous pouvons sortir nous promener quand on veut, ou on veut. On peut aller au restaurant, se tenir par la main dans la rue. Vivre. 

A force, on oublie d'être prudent. Sauf que...


Mes petits bonheurs #1

samedi 24 mai 2014

Un jour, en me baladant sur l'Internet (oui c'est comme ça que je l'appelle), je suis tombée sur une blogueuse citant, semaine par semaine, ces petits bonheurs. Ça m'a touchée. Quelques jours plus tard, au détour de mes promenades virtuelles, de blog en blog, j'ai vu ce phénomène se répéter. 

Alors, aujourd'hui, je suis le mouvement ! A Djibouti, le week-end étant le jeudi après-midi et le vendredi, la semaine se termine donc le vendredi soir... Je décide de faire le point sur mes petits bonheurs de la semaine passée, chaque samedi ! Avec ou sans photo, un bonheur par jour, ou en vrac, je n'en sais rien, cette habitude s’enrichira d'elle-même, ou pas ! 

On commence donc avec mes petits bonheurs de la semaine dernière !

Mon allaitement, ce parcours compliqué jusqu'au bonheur

mardi 20 mai 2014


Avant de tomber enceinte, avant même d'y penser, je ne souhaitais pas allaiter. Je ne sais plus qu'elles étaient mes raisons, mais quand j'y pensais, je me disais que ce ne serait pas pour moi. La peur de l’échec, la peur de la douleur, la peur des effets négatifs sur ma poitrine, la peur d'être prisonnière de ce petit bébé, dépendante... Bref, beaucoup de peur.

Et puis, je suis tombée enceinte... J'ai commençais à me dire "pourquoi pas". J'ai fait quelques recherches sur Internet. Je suis vite tomber à un constat. Tout ce qu'on dit sur l'allaitement, sur les effets sur la poitrine, la perte (ou pas) de poids, sur les douleurs, sur comment ça doit se passer et comment ça se passe réellement, tout ça, c'est du vent. Le principe de base est : chaque femme est différente, chaque bébé est différent, donc chaque allaitement aussi ! Je n'ai pas voulu me mettre la pression, j'avais 9 mois pour me décider, j'ai donc décidé de ne plus y penser et de laisser faire le reste.


Ce que le jour doit à la nuit - Yasmina Khadra

samedi 10 mai 2014

"L'itinéraire, des années 1930 à nos jours, d'un garçon algérien au destin jalonné par les tragédies. Issu d'une famille de paysans ruinés, Younes est arraché à sa mère à l'âge de 9 ans, puis confié à son oncle, notable d'Oran. Marié à une Française, l'homme rêve d'offrir une vie meilleure à ce jeune et charmant neveu. Rebaptisé Jonas, Younes intègre alors la jeunesse pied-noire de l'Algérie des années 1950. Mais la douceur de son existence sera bientôt troublée par les conflits qui agitent le pays."

J'ai eu envie de lire ce livre pour plusieurs raisons. La première étant, qu'à l'époque, je vivais en Algérie. Alors forcément, un livre qui parle de ce pays & de sa guerre d'indépendance et qui, en plus, se déroule dans la ville exacte où j'étais, Oran, c'est tentant...


Seul le silence - RJ Ellory

mercredi 7 mai 2014

"Joseph a douze ans lorsqu’il découvre dans son village de Géorgie le corps d’une fillette assassinée. Une des premières victimes d’une longue série de crimes. Des années plus tard, alors que l’affaire semble enfin élucidée, Joseph s’installe à New York. Mais, de nouveau, les meurtres d’enfants se multiplient… Pour exorciser ses démons, Joseph part à la recherche de ce tueur qui le hante."

J'ai lu ce livre il y a quelques années maintenant, je vivais encore en France, à Toulouse même !

Vu que c'est un livre où le suspense à toute sa place, et où l'auteur le fait très bien tenir tout le long de son roman, je ne dirais rien de plus sur l'histoire que ce que le résumé en dévoile.

Par contre, je peux dire que ce roman est magnifique dans toute sa noirceur, que je l'ai dévoré et adoré, que j'ai pourtant l'habitude des romans sombres et des polars mais là, vraiment, je suis restée scotchée jusqu'au bout sans me douter de la fin une seule seconde.


Petites tenues de saison

lundi 28 avril 2014

A Djibouti, il y a deux saisons. Enfin, de mon avis ! Il y a la saison chaude, et la saison très chaude... 

Non mais, sans rire, l'hiver, le printemps, l'automne et l'été, ça ne se distingue pas vraiment. Une seule différence, la température. Pas de pluie, pas de feuilles qui tombent, pas de fleurs qui poussent et s'ouvrent au premiers rayons du soleil... 

Non, juste un hiver à 30° et un été à 50° !

Niveau vie de tous les jours, c'est chaud, et c'est peu de le dire... Niveau couture, c'est trop bien !!!! Des culottes, des shorstyle="margin-left: 1em; margin-right: 1em; text-align: center;"ts, des petits hauts léger, des robes, des combinaisons légères... A ce jour, j'ai fait trois tenues pour ma Doudou ! 

Ouai, c'est son nouveau surnom... Elle est dodue à souhait, toute douce, ma Doudou !


Deux grandes gigoteuses d'été

mercredi 9 avril 2014

Après avoir débuté sa vie dans un pays froid, enfin la France en hiver quoi... Ma puce est arrivée dans un pays chaud... Djibouti !

Il a donc fallu coudre deux belles gigoteuses d'été pour l'occasion ! Je n'ai pas utilisé de patron tout fait cette fois, j'ai pris modèle sur une gigoteuse que j'avais déjà, j'ai modifié quelques trucs, et hop !


Baby-nomade chaud et doux

mardi 1 avril 2014

Il était une fois une petit puce née en novembre 2013. Il faisait froid et humide. Il fallait la protéger !

Car, oui, elle allait bientôt vivre à Djibouti et le froid ne serait plus un problème... Mais ! Elle allait quand même passer deux mois en France !


J'ai donc téléchargé le patron de Kallou pour le baby-nomade. Malheureusement celui-ci n'est plus disponible sur Internet... j'ai eu de la chance de le prendre avant qu'il ne disparaisse !


Bavoirs pour bavouilles

mercredi 19 mars 2014

Après les petits paniers, après les doudous, j'ai voulu testé les bavoirs !


Un côté éponge, un côté coton...


La vie à Djibouti

samedi 15 mars 2014

Il y a eu l'Algérie.

Pendant 1 an et demi, pour le travail de mon mari. De longues journées, pendant de long mois, à ne rien faire ou presque, juste à attendre.

Attendre l'heure pour aller au marcher. Attendre la fin de la prière pour sortir. Attendre qu'il rentre manger. Attendre les week-end pour être moins seule, avec lui. Attendre ses congés pour passer un peu de temps en France. Bref... J'ai beaucoup attendu. La vie n'était pas très facile, le regard des gens sur une femme étrangère, française en plus ! En Algérie, il n'est pas bon d'être français partout, et si en plus tu es Athée, laisse tomber et caches-toi !

Mais tout ça, c'est terminé.


Doudou en étoile ou étoile en doudou

jeudi 13 mars 2014

Après avoir réussit mes paniers en tissu, je me suis sentie pousser des ailes ! J'étais à 6 mois de grossesse, et je voulais en faire plus ! Je voulais des doudous ! Tout beau, tout doux, en forme d'étoile...


Paniers réversibles

mercredi 12 mars 2014

J'ai découvert la couture d'un coup. 

C'est venu comme ça, en plein milieu de ma grossesse, j'ai ressenti l'envie, l'inspiration, tout ça tout ça... Mon mari m'a offert une machine à coudre, la Singer 3232 et depuis... Je ne la lâche plus ! 

Au début, un peu perdue, j'ai ensuite découvert qu'en matière de couture, comme pour beaucoup d'autres domaines, Internet contient une foule d'informations !!!!!!

La couleur des sentiments - Kathryn Stockett

lundi 3 mars 2014



"Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante."




Mes Mondes s'éveillent

samedi 1 mars 2014



Un blog par ci, un blog par là.

Un pour une passion, un pour une autre, encore un autre pour ça, et un énième pour cette autre chose...

Et me voici avec 36 milles blogs, et plus assez de temps pour tous les entretenir correctement. Plus assez de temps non plus pour chacune de mes passions et donc plus assez d'articles et mes blogs, tous autant qu'ils sont, s'endorment...

D'abord pour une sieste, puis pour une hibernation, puis...plus le courage de tous les réveiller !

Alors, voilà. La naissance des Mondes de Tsilia.

Un seul endroit, toutes mes passions, mes envies, comme elles viennent, et c'est bien ainsi. Un seul endroit pour tout ce que je suis à la fois. Une trentenaire, nouvelle maman d'une puce née en novembre 2013, qui aime la cuisine, la photographie, la couture, les jeux vidéos, la musique, la lecture & l'écriture. Pour finaliser ma personne, je suis expatriée, pour le travail de mon mari, à Djibouti. 

J'espère réussir à faire vivre mes Mondes aussi longtemps que possible.