Ce que le jour doit à la nuit - Yasmina Khadra

samedi 10 mai 2014

"L'itinéraire, des années 1930 à nos jours, d'un garçon algérien au destin jalonné par les tragédies. Issu d'une famille de paysans ruinés, Younes est arraché à sa mère à l'âge de 9 ans, puis confié à son oncle, notable d'Oran. Marié à une Française, l'homme rêve d'offrir une vie meilleure à ce jeune et charmant neveu. Rebaptisé Jonas, Younes intègre alors la jeunesse pied-noire de l'Algérie des années 1950. Mais la douceur de son existence sera bientôt troublée par les conflits qui agitent le pays."

J'ai eu envie de lire ce livre pour plusieurs raisons. La première étant, qu'à l'époque, je vivais en Algérie. Alors forcément, un livre qui parle de ce pays & de sa guerre d'indépendance et qui, en plus, se déroule dans la ville exacte où j'étais, Oran, c'est tentant...



Puis, il y a eu un résumé fait par une bloggeuse (impossible de retrouver qui...) qui a finit de me tenter et j'ai céder ! C'est donc lors d'un passage en France, pour Noël, que j'ai acheté ce livre.

Comme il est écrit dans le résumé, l'histoire suit la vie de Younes, de sa petite enfance jusqu'au bout de sa vie. On est présent lors de tous les moments importants de sa vie, ses amitiés, sa découverte de l'amour, ses premières disputes et son combat intérieur entre ce qu'il est au fond de lui et l'environnement dans lequel il évolue.

Puis, en parallèle, il y a la propre histoire de l'Algérie avec la guerre d'indépendance qui éclate en novembre 1954. Les conflits franco-algérien, les décisions à prendre et les choix à faire qui peuvent bouleverser une vie bien plus qu'on ne peut l'imaginer. J'ai été très touchée lors des passages se passant pendant la guerre, car j'ai vu encore des restes de cette guerre en Algérie, des gens qui me croisaient et qui regrettent le départ des français, des pieds-noirs surtout, et d'autres dont je voyais bien dans le regard qu'il vallait mieux ne pas leur adresser la parole. Pour certains c'est un passé nostalgique, pour d'autres c'est encore bien trop présent et douloureux.

Du coup, c'est vrai, ce livre m'a énormément plu et parlé. 

Un seul regret, que nous passions si vite de la guerre d'indépendance à la fin de la vie de Younes. Beaucoup d’évènements sont zappés du coup, comme la guerre civile des années 90. Et j'aurais adoré suivre la vie de Younes pendant cette période, j'aurais aimé que le livre fasse le double de pages et lire vraiment la totalité de sa vie.

Mais c'est tout de même un très bon livre, à lire et même à relire.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire