Chronique d'une otite

jeudi 27 novembre 2014


Un an sans être malade, à part quelques rhumes bien dérisoires. Il fallait bien que ça arrive. Et le meilleur moment pour ça, bien entendu, c'était la semaine de son premier anniversaire !

Un an d'amour inconditionnel

mardi 25 novembre 2014

Il y a un an, j'étais à l'hôpital depuis la veille.

Je venais de passer un 8ème mois de grossesse horriblement long. On m'avait diagnostiqué de l'hyper-tension. J'ai frôlé trois fois la pré-éclampsie, j'ai donc été hospitalisé à trois reprises pour 3/4 jours à chaque fois. Je suppliais presque mon gynécologue d'avancer ma césarienne ! Je voulais qu'il sorte mon bébé de mon ventre, je la sentais en danger, comme sur un fil. Je ne voulais prendre aucun risque, cette attente, ce suspense, ces séjours à l'hôpital, tout ça c'était interminable, un vrai supplice.

Mais mon gynéco m'a tenu tête, il essayait de trouver le juste milieu entre le moment où ma puce serait assez forte pour vivre en dehors de mon bidon, et le moment où elle serait trop en danger en restant dans mon bidon... 

Au final, ma césarienne fut avancée d'une semaine par rapport à la date prévue.

Un sac à dos pour la crèche

lundi 17 novembre 2014

Hello mes Bichons !

Depuis presqu'un mois, ma Doudou va à la garderie deux matinées par semaine

Chaque matin, au moment de la déposer, j'ai le droit à de l'accrochage intensif de maman, des pleurs, des hurlements, des grosses larmes de détresse, avec même, pour faire plus "vrai", de la morve au nez ! Jusque là, rien d'original, me diras-tu, il paraît que les bébés aime culpabiliser leurs mamans

D'accord, je prends note.

Je ne suis pas rancunière. Et donc, malgré ses très nombreuses crises qui me poignardent en plein cœur, me font couler les larmes et me vrillent les tripes, je lui ai cousu un sac pour la crèche ! Sympa, la maman hein ?

Parce que, pour aller jouer avec les copines & les copains, à la crèche des Minimoys (je l'ai choisie juste pour le nom cette crèche...), il faut une tétine, un biberon d'eau, quelques couches, des lingettes, une tenue de rechange, un doudou éventuellement, et un mini déjeuner pour le petit creux du matin.

Ça en fait des trucs à prévoir, pour une môme qui me fait pleurer deux matins par semaine !

Esprit Kimono pour les Petits - Peggy Goyer Roussel

samedi 15 novembre 2014

Esprit Kimono pour les Petits
Coucou mes Loulous !

Une amie m'a récemment demandé des renseignements sur mes livres de couture. Elle est en tain de faire sa liste au Père Noël, ce grand barbu qui apporte des cadeaux par milliers. 

Et, il faut l'avouer, c'est dur de choisir un livre de couture.

Ce n'est pas évident de savoir quels sont les modèles proposés, en quelles tailles, si les patrons sont de bonne qualité,... J'ai moi-même été confronté à de longues heures d'hésitation avant de commander mes propres livres.

Vivant à l'étranger, je les choisis par Internet, comme mon amie. Impossible donc de feuilleter les pages, de regarder les détails des explications et donc d'avoir une idée bien précise de ce que nous achetons.

Ainsi, si vous hésitez, vous aussi sur tel ou tel livre, j'ai décidé de vous présenter le plus clairement possible, mes livres de couture. Cela vous aidera peut-être dans votre choix.

Ne râlez pas, je n'en ai que quatre. Et nous allons faire ça un par un, afin d'éviter l'indigestion !

T'as le blues, Expat ??

vendredi 14 novembre 2014

Petit Poulet, aujourd'hui je vais te parler d'un sujet qui me tient à coeur. 

Parce que je le vis tous les jours. parce que je ne suis pas la seule à le vivre tous les jours. Et, parce que les autres qui le vivent tous les jours, le ressentent comme moi. 

Le blues de l'expatrié

Ha, je t'entends, Petit Poulet "Oh non, elle va encore nous gonfler avec son truc d'expat, à ce plaindre, à geindre, alors qu'elle a la belle vie".

WHAT ? Si tu penses ça, à la lecture de mes quelques lignes, alors tu peux sortir, fermer la page de mon blog. Je ne t'en voudrais pas, ou juste un peu. Oui je vais peut-être un peu me plaindre. Un peu. Comme toi tu te plains sur ta vie. L'être humain se plaint, c'est un fait, c'est comme ça. 

Mais, nous ne sommes pas là pour parler de l'être humain. Non. Nous sommes là, enfin moi, pour parler de l'expatrié. 

Jupe Anzu comme une coccinelle

jeudi 13 novembre 2014

Bonjour mes petits Poulets !

Je vous ai déjà parlé du livre de couture "Esprit Kimono pour les petits". D'abord, pour un pantalon Saki, puis ensuite pour un autre pantalon Saki. J'étais à deux doigts, ou plutôt à deux aiguilles, d'en faire un troisième... mais bon, je me suis dis que je risquais de passer pour une accro compulsive.

Alors, j'ai tourné, pour la énième fois, les pages de ce magnifique livre de couture, et j'ai jeté mon dévolu sur une petite jupe. Une petite jupe de fille. Je ne vous apprends rien si je vous dis que les garçons ne portent pas de jupes. Une jolie jupe de fille donc, je disais, avec un petit ruban bien placé, un nœud tout mignon, la jupe parfaite !

Elle me semblait compliqué, comme ça au premier abord, en voyant la photo dans le livre. Mais en fait, non non non, elle est très simple à faire, cette petite jupe Anzu

Le refuge Decan à Djibouti

mardi 11 novembre 2014

Le refuge Decan est un refuge d'animaux à Djibouti. 

Il a été fondé en 2001 par le Docteur Bertrand LAFRANCE. Le but de ce refuge est de mieux faire connaître l'environnement naturel de Djibouti. Mais aussi de prendre soin d'animaux chassés par des trafiquants.

Les animaux recueillis sont amenés par des particuliers, ou issu de saisie policière, quand il s'agit d'animaux traqués par des trafiquants.

Ce refuge est une association. Ceux qui y travaillent sont, en grande partie, des bénévoles. Le refuge est ouvert aux visiteurs. Et les animaux sont magnifiques !

Encore un pantalon Saki pour ma Doudou

vendredi 7 novembre 2014

Quand j'aime un patron de couture, j'ai tendance à en coudre plusieurs exemplaires. 

Déjà, parce que ce n'est pas toujours facile de recopier un patron alors après, quand c'est fait, autant qu'il serve plusieurs fois ! 

Et puis, souvent, le premier me sert de test. Je vais suivre, à la lettre, la notice. Ensuite, pour les suivants, je peux me lâcher, sur les finitions, la customisation, les marges de couture...

Et le pantacourt Saki, du livre "Esprit Kimono" est un de cela !

Pour le premier essai, j'ai eu beaucoup de mal à recopier le patron sur mon papier calque. Mais, le premier modèle est quand même une réussite. Alors pourquoi se priver ?

La nounou de ma fille ♥

mercredi 5 novembre 2014

J'ai hésité à classer cet article dans maternité. Puis dans expatriation. Mais, avant tout, c'est une histoire d'expatriation.

Quand tu vis dans un pays qui n'est pas le tien, tu te sens étrangère, de trop, pas à ta place. Des fois, tout ça à la fois. Oui, ça arrive. Surtout dans un pays avec une culture bien différente de la tienne. Puis, tu rencontres des gens. Des gens de service, comme un gardien, une femme de ménage, un chauffeur. Parce qu'en Afrique la coutume veut que tu peux avoir tout ça, si tu veux. Pour le confort, mais c'est, aussi, une belle façon de faire vivre la population locale. Tu rencontres aussi d'autres personnes, des expatriés comme toi, des locaux, vendeurs de tissus dans mon cas, vendeurs tout court. 

Et quand tu quittes le pays, pour aller ailleurs, tu les quittes eux aussi. Ces gens que tu as côtoyé plusieurs années. Ces gens qui ont partagé ton quotidien, t'ont aidé quand tu étais perdue. Qui t'ont soutenu quand tu te sentais mal, déprimée. Ces gens qui ont contribué à ce que tu te sentes un peu moins étrangère.

Pantacourt Saki pour ma Baby

lundi 3 novembre 2014

J'avais envie de coudre. 

Et, en ce moment, les idées ne manquent pas. Mais, justement, elles sont trop nombreuses, trop flous, trop importantes. Et trop indécises aussi. Je n'arrive pas à me lancer. Mais j'avais vraiment envie de coudre.

Il y a ce livre là, acheté en juillet dernier pendant ma pause française. Ce livre qui me tente, dont je tourne les pages depuis des mois. Dont je regarde les modèles sous tous les angles. Ce livre, c'est "Esprit Kimono pour les petits" de Peggy Goyer-Roussel.

Aller, je n'y tiens plus je me lance... Je choisis un modèle, le pantacourt Saki, je déplie le patron, je touche mes tissus, les tourne dans tous les sens, j'en choisis deux. Et j'allume la machine à coudre.