Merci à Eux !

samedi 20 décembre 2014

Avant, j'étais taciturne, introvertie, et lunatique.

J'étais aussi toujours triste, en début de déprime ou en fin de déprime. Ou en plein dedans. On pouvait me trouver hautaine, de part mon incapacité à communiquer. J'étais si timide, même au delà. Mal à l'aise en société. Et "en société" pour moi c'était quand il y avait plus de trois personnes dans une même pièce.

J'étais mal dans ma peau. J'en avais marre de tout, marre des gens, marre de la pluie & du soleil. Marre de vivre, aussi, très souvent. Je me cachais sous une énorme coquille. J'étais malheureuse, aussi, beaucoup. Beaucoup trop.

Mais ça, c'était avant.

18h30, l'heure du bain

vendredi 12 décembre 2014


Ma Doudou attend patiemment.

L'eau est (presque) à bonne température et commence à inonder la baignoire.

Ma Doudou mange des cailloux

mercredi 10 décembre 2014

Je crois que je blog depuis toujours. 

Non, c'est faux, comme tout le monde, j'ai d'abord apprit à faire pipi sur le pot. Mais, peu de temps après, j'ai eu un blog. Et, en parallèle, j'ai lu beaucoup de blog. Mes lectures "bloguèstes" ont suivis ma propre évolution.

J'ai d'abord lu des blogs d'ados mal dans leur peau. Puis, des blogs de jeunes adultes coincées entre deux petits copains, entre deux boulots, entre deux appart, entre deux parents. Puis des blogs de jeunes "addicts" en tout genre, maquillage, jeux vidéo, livre, mode,...

Maintenant, l'essentiel des blogs qui figurent dans mes favoris concerne la couture & la maternité. C'est, sans doute, parce que depuis peu je couds, et qu'en plus je suis devenue maman. Ouai, ça doit avoir un lien. Mais pas sûr hein !

Le plus beau métier de monde

vendredi 5 décembre 2014

Ce n'est pas toujours facile d'être maman.

Certains jours, on aimerait traîner au lit. On se sent patraque, fatiguée. Des pleurs dans la nuit ont entrecoupés notre sommeil. Nos yeux se ferment et pourtant il faut les ouvrir. Le bébé réclame son biberon.

Certains jours, on aimerait se prélasser sur le canapé. Ne rien faire, juste glander. Rester en pyjama. Ou à poil pourquoi pas. A 35° on a bien le droit d'y penser. On aimerait laisser traîner notre tasse de café, le couteau pour étaler le beurre sur la baguette de pain qui jonche déjà le sol... Mais le bébé est inventif, curieux. Et dangereux pour lui-même. Alors il faut ranger, tout ramasser plus vite que lui.