Des grands bavoirs pour une grande Doudou

jeudi 30 avril 2015

SONY DSC
Malgré les quelques soucis dû au gluten, ma Doudou grandit.

Et, comme elle grandit, les bavoirs des débuts sont devenus trop petit. Tellement petit qu’il font tout ridicule sur elle ! Ça ne couvre même plus son petit bidon tout rond…

Pendant des semaines, à chaque repas, j’ai bien rigolé… Mais bon, les blagues les plus courtes sont les meilleures, il était temps de lui coudre quelques bavoirs à sa taille !

Pendant mon escapade française de Noël, j’ai ramené quelques beaux tissus tout neuf. Dont du nid d’abeille. Ça fait un moment que je voulais tester le nid d’abeille. Et bien, c’est top ! Top à coudre, et top à l’utilisation.

Le refuge Decan à Djibouti

lundi 27 avril 2015

Djibouti - Refuge DecanLe refuge Decan a été ouvert par le Docteur Lafrance.

Ce refuge accueille des animaux issus du braconnage, ou donné par des zoo qui ne peuvent plus s’en occuper. Il est divisé en deux grandes parties de 15 hectares chacune.

La première est pour les fauves et d’autres animaux, type tortues, hyènes, porc-épic, … Ils sont dans des grands enclos très bien équipés.

L’autre grande partie contient les herbivores, les animaux moins dangereux, comme les zèbres, les autruches, … Ces animaux sont donc en semi-liberté et libre d’accès. Nous pouvons les toucher et les caresser.

Le refuge est géré par une équipe de bénévoles, des expatriés surtout voulant occuper leurs temps libres.

J’aime beaucoup le refuge Decan, nous y sommes allés deux fois pour le moment, une fois sans Léa quand il faisait trop chaud et qu’elle était trop petite, et une fois avec elle.


Hier si petite & demain si grande

jeudi 23 avril 2015

Elle grandit, ma toute petite, ma toute belle. 

Celle qui, il n'y a encore pas si longtemps, restait de longs moments accrochée à mon sein, les yeux fermés. Rassurée au creux de mes bras. En sécurité, tout près de moi. 

Celle qui se laissait bercer des heures. Ses yeux ancrés aux miens. Son souffle contre ma peau, sa main resserrée autour de mon doigt, ou d'une mèche de cheveux. 

Celle qui ne pouvait sécher ses larmes que lorsqu’elle entendait ma voix. Ses sanglots éteints, elle m'offrait le plus beau des sourires. Se calmait dans un soupir, son cœur collé à mon cœur.

Elle grandit, ma toute petite, ma toute belle. 

Elle n'a plus besoin de mon sein déjà depuis presqu'une année. Elle s'endort seule, dans son lit, au creux d'un canapé, dans une poussette, un siège auto. Elle a encore besoin de mes bras pour sécher ses larmes. Mais ça fonctionne aussi avec une nounou ou un papa. Ou même juste une tétine. 

Elle grandit, je le vois bien. Elle grandit, bien trop vite, bien trop souvent. 

En apprenant à manger seule. En courant dans le couloir pour rattraper un ballon. En enfourchant son cheval en bois, son vélo en plastique. En disant des mots, parfois incompréhensibles, et parfois non. En allant se servir elle-même dans le placard à gâteaux. En essayant de mettre de l'eau dans son biberon. En se lavant les mains, les pieds, les cheveux... En lisant ses livres comme une grande, à l'endroit et à l'envers. En berçant doucement, un poupon au creux de ses petits bras, en lui faisant des bisous en chantant tendrement, comme je le faisais pour elle.

Elle grandit, ma petite rouquine. Hier, elle faisait 50 cm. Aujourd'hui, elle a presque 17 mois.

Et moi, ça me fait peur.

J'aimerais mettre sur pause. Pour savourer encore un peu plus chacun de ces moments. Pour ancrer dans ma mémoire chacun de ses contours, ses petites mimiques qu'elle a si souvent. 

J'aimerais mettre sur pause, pour reprendre mon souffle dans cette course folle qu'est sa petite enfance.

Mais, en même temps, mettre le temps sur pause, ce serait tellement dommage. Dommage de ne pas la voir grandir, de ne pas la voir évoluer si bien. Même si c'est un peu trop vite à mon goût, même si tout vient un peu trop tôt selon moi.

Même si, parfois, je la voudrais encore petite, ma toute belle, je retiens ma peur pour la laisser grandir à son aise. 



Comment c'était avant Elle ?

dimanche 19 avril 2015

Il n’y a encore pas si longtemps, j’avais toujours une pile de 3 livres sur ma table de nuit. Des romans, des thrillers, un ou deux bouquins avec des vampires ou des loups-garous, un peu de magie. Il étaient tous entamés et je les enchaînais comme des petits pains. Il y avait aussi, parfois, un magazine sur la photographie. Quelques bijoux en vrac, un parfum.

Maintenant, sur ma table de nuit, j’ai un énorme bouquin sur “Comment élever son enfant”. En fait, j’en ai même deux. J’ai toujours un roman, mais ça fait tellement longtemps que je ne l’ai pas ouvert qu’il est recouvert de poussière. Ya encore quelques bijoux, en vrac. Entre une tétine, un doudou et un biberon. J’ai enlevé le parfum, pour risque de chute.

Un pyjama de grande Doudou

dimanche 5 avril 2015

Pyjama 2 piècesDepuis que nous vivons à Djibouti, j’ai dû tester toutes les tenues possible pour que ma puce soit bien la nuit.

Le body manche courte, le body manche longue, les pyjamas avec pieds, sans pieds, … Le pyjama et le body à bretelles, avec ou sans gigoteuse … Un coup elle a trop chaud, un coup elle a trop froid. En plus, la climatisation de sa chambre n’est pas des plus simples à régler…

Et puis, je me suis dis que le mieux serait sans doute un pyjama 2 pièces, en jersey de coton léger, et tout doux… Un haut à manches courtes, par exemple, pour faire circuler l’air. Et un bas de pantalon sans pied pour respirer des orteils !

Ce fut aussi, et surtout, une chouette excuse pour acheter toute une panoplie de jersey à motif, avec une toute autre panoplie de jersey unis pour les assortir ensemble ! Quelle belle excuse que celle-ci !!!

The Very Bad Week (Bad Mother 2)

vendredi 3 avril 2015

Il y a des semaines qui ressemble à des cercles vicieux.

Chaque jour, on se dit que ça ne peut plus être pire. Mais ça l'est quand même à chaque fois un peu plus. 

Et le cercle vicieux de ma semaine était franchement pourri. A tel point que je n'ai pas un moment "Bad Mother" a vous raconter, mais plusieurs.

Et, sans prétention, si ya un trophée à se disputer entre toutes les Bad Mother de la semaine, laissez tomber les filles, vous êtes hors-jeu !