Le refuge Decan à Djibouti

lundi 27 avril 2015

Djibouti - Refuge DecanLe refuge Decan a été ouvert par le Docteur Lafrance.

Ce refuge accueille des animaux issus du braconnage, ou donné par des zoo qui ne peuvent plus s’en occuper. Il est divisé en deux grandes parties de 15 hectares chacune.

La première est pour les fauves et d’autres animaux, type tortues, hyènes, porc-épic, … Ils sont dans des grands enclos très bien équipés.

L’autre grande partie contient les herbivores, les animaux moins dangereux, comme les zèbres, les autruches, … Ces animaux sont donc en semi-liberté et libre d’accès. Nous pouvons les toucher et les caresser.

Le refuge est géré par une équipe de bénévoles, des expatriés surtout voulant occuper leurs temps libres.

J’aime beaucoup le refuge Decan, nous y sommes allés deux fois pour le moment, une fois sans Léa quand il faisait trop chaud et qu’elle était trop petite, et une fois avec elle.


Ça se passe de mots, je vous laisse admirer les photos.

Djibouti - Refuge Decan Djibouti - Refuge Decan
Djibouti - Refuge Decan

Djibouti - Refuge Decan Djibouti - Refuge Decan

Djibouti - Refuge Decan Djibouti - Refuge Decan

Djibouti - Refuge Decan

Le petit “chaton” ci-dessous, aussi appelé guépard, nous avons pu le caresser lors de notre première visite. Un amour de gros chat qui ronronne !

Djibouti - Refuge Decan

Djibouti - Refuge Decan Djibouti - Refuge Decan

Djibouti - Refuge Decan

Ma Doudou a vraiment apprécié la visite du refuge. Elle en a fait une partie en poussette, une partie à pied, un peu sur les épaules de son papa aussi. Elle faisait une bouille étonnée devant les animaux, en essayant d’imiter leurs cris.

Et il lui a fallut beaucoup de courage pour caresser la drôle de bête ci-dessous, car elle n’était pas du tout rassurée, ma Doudou…

Djibouti - Refuge Decan

Edit du 01/05/2015 : je viens de m'apercevoir que j'avais déjà écrit un article sur le Refuge Decan lors de notre première visite. Désolé, j'avais oublié ce premier article il y a donc quelques photos en double certainement car ce deuxième article était censé regroupé nos deux sorties au Refuge.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire