Les premières maîtresses de ma Doudou

lundi 22 juin 2015


SONY DSC

En octobre dernier, ma Doudou avait 11 mois et on a souhaité commencer la garderie.

Pour la sociabiliser un peu, qu’elle joue avec d’autres enfants, qu’elle découvre d’autres activités, qu’elle s’épanouisse ailleurs qu’à la maison.

Elle était encore toute petite. Cette première séparation fut aussi dur pour elle que pour moi.

En plus, un mois après, son intolérance au gluten s’est déclarée. Elle a été beaucoup malade, tout fut plus compliqué. Elle a beaucoup pleuré chaque matin quand je la déposais à la garderie, et ça pendant des mois.

Une chambre pour ma Doudou

mercredi 17 juin 2015

SONY DSC

Dans sa toute petite vie, ma Doudou a déjà eu plusieurs chambres.

La toute première, en Dordogne, confectionnée avec soin pendant qu’elle était encore au chaud dans mon ventre. Elle n’en pas beaucoup profité, mais cette chambre était belle. Quelques semaines après sa naissance, il a fallu tout démonter, décrocher les décorations, le lustre, ranger peluches & vêtements dans des cartons, pour tout envoyer au bout du Monde.

En attendant de partir à notre tour, j’ai refait une chambre pour elle. Un peu camping, très provisoire. Un lit parapluie, une guirlande lumineuse pour décorer un peu. Deux cartons empilés pour servir de table à langer. Et c’est tout…

Une fois à Djibouti, elle a eu une nouvelle chambre provisoire. Toute petite qu’elle était, du haut de ses deux mois et demi, dans un lit deux places, entourée de coussins pour éviter la chute.

Et ses affaires sont enfin arrivées, par bateau. Elle avait déjà 5 mois que j’ai pu enfin lui faire SA chambre. Celle qu’elle aura un peu plus longtemps que toutes les autres.

Depuis, elle est en éternelle amélioration. La base est là. Mais j’y ajoute quelques touches régulièrement. Et aujourd’hui, j’avais envie de vous la montrer.

Le Pantasarouel de l’Etoile de Coton

lundi 15 juin 2015

Pantasarouel

Quand j’ai découvert la couture, j’avais 29 ans, j’étais enceinte, et je n’avais jamais cousu de ma vie.
Pour apprendre, je n’ai prit aucune leçon. J’ai préféré faire comme je fais toujours : en autodidacte

Donc, après m’être fait offrir une machine à coudre pour mon petit Mari, j’ai fouillé l’Internet. Et c’est ainsi que j’ai appris.

D’abord grâce au site Coupe Couture. Une mine de tutoriel en images, tout est clair et très précis. J’y ai apprit à coudre des volants, des manches, à froncer le tissu, …

Puis, j’ai découvert le site l’Etoile de Coton. Sur celui-là, on y trouve de l’aide aussi, en vidéo, et des tonnes de liens de patrons gratuits. Et les deux créatrices de ce site ont sorti un livre de couture qui cartonne !

Et puis, elles ont eu l’idée de créer leur boutique sur Internet pour y vendre des patrons au format numérique. Mais avant, elles avaient besoin de couturières testeuses pour vérifier leurs patrons. Elles ont fait un appel à l’aide pour trouver des testeuses. J’ai répondu. Et j’ai été sélectionnée !

C’est donc avec un grand plaisir, et leur autorisation, que je vous présente le Pantasarouel, premier patron testé par mes soins !

Elle, mon Bonheur

vendredi 12 juin 2015

Ma Doudou mon Bonheur

Dans son regard bleu qui en dit long sur sa future bêtise, dans son sourire coquin, la chipie, elle me fait tourner la tête.

Un instant, elle pousse tous les livres de la table qui se fracassent sur le sol. Elle donne un coup de pied dans le ballon qui ose être sur son chemin. La seconde d’après, elle se jette sur mes genoux, se hisse debout en riant, m’enlève les lunettes. Je sais ce qu’elle veut, mais je fais semblant. Elle rigole encore, insiste, ses yeux en disent long… Et sans regarder derrière, elle se laisse tomber sur le canapé.

C’est là, c’est le moment, elle me réclame.

Alors, je m’exécute. Je l’embrasse, je la mange, je la dévore. Les cuisses, le ventre, le cou, les joues. Hum les joues… Et le nez dans ses cheveux, je respire son odeur, j’avale son amour, pendant qu’elle encadre mon visage de ses bras. Son rire cristallin résonne à mes oreilles, rebondit dans tout mon corps, me fait péter le cœur de bonheur.

Je glisse mes bras derrière son dos, je la soulève, la serre fort, si fort, qu’on pourrait fusionner l’une à l’autre. Elle pose sa tête dans le creux de mon cou, elle cale son corps contre le mien. Et son rire s’évapore, dans un soupir de bien-être, elle se détend. Je sais que ses yeux sont fermés. Du bout de ses petits doigts, elle attrape une mèche de mes cheveux. Elle enroule, frotte, frise, caresse.

Et on reste là, soudées, mélangeant nos odeurs, nos cheveux. Je pourrais rester ainsi des heures.

Mais déjà, les jambes gigotent, la tête se redresse, un immense sourire sur son visage de poupon. Elle se cambre en arrière, je la lâche sur le canapé. Et on repart pour un tour.

Je l’embrasse, je la mange, je la dévore… Je l’aime.

Pile ou face

samedi 6 juin 2015


La vie, c’est à pile ou face.

Pile, tu nais du bon côté de la planète. Face, tu nais du mauvais côté.

Et, sans vouloir juger personne, je crois qu’on ne se rend pas bien compte de la chance de vivre du côté pile tant qu’on n’a pas vu le côté face du Monde.

Tu sais, ce côté face dont on parle à la télévision aux informations du soir. C’est loin, très loin de chez nous, alors on regarde les images à l’écran, on s’affole 5 minutes, on jure sur l’injustice du Monde, on tape du poing si on est d’humeur rageuse. Et puis on zappe.

Oui, je suis dur avec l’être Humain, tellement humain qu’il détourne les yeux et continue de se plaindre de sa vie alors qu’il a tout. Mais quand on a tout, c’est un peu comme quand on est con, on ne s’en rend pas compte.

Une tenue super mignonne

mercredi 3 juin 2015

SONY DSC

Quand ma Doudou avait 10 mois, à force de bidouillage je lui avais concocté un petit haut sympa. Le haut était, à la base, un bloomer. Oui, mais un bloomer raté, trop petit ! Alors j’avais coupé le bas, refait un ourlet, ajouté un nœud et hop !

Depuis, il me trottait dans la tête de lui en coudre un nouveau, mais à sa taille actuelle.

Il a fallu faire chauffer les neurones, redessiner un patron, prendre les mesures de ma Doudou… Et surtout, me décider enfin sur les tissus !!!