Un peu de répit

lundi 16 mai 2016

Il attrape mon bras.

Il serre mon épaule, mon poignet, ma main. Nos doigts s'accrochent. Sa peau est froide. Et je ne peux m'empêcher alors de penser que si elle est si froide, c'est qu'il est déjà de l'autre côté... 

Et pourtant, il est là, devant moi, vivant. Il n'est plus vraiment lui. Maigre, faible, le regard perdu et la voix rauque. Je le sens ailleurs, dans une autre époque. Il parle d'avant, d'il y a longtemps. Dix minutes plus tard, il revient parmi nous et croit me voir pour la première fois de la journée. Ses doigts se resserrent, comme pour me dire qu'il est revenu.

Puis il voit Doudou. Ma Doudou. Et ses yeux brillent, revivent. Un sourire se dessine sur son visage.

Il ne dira pas grand chose. Mais il regardera beaucoup. Non, plus que ça, bien plus qu'un simple regard. Il la dévore avec ses yeux, il savoure chaque seconde auprès d'elle, ne loupe pas une miette de ce qu'elle fait.

Et elle, patiente, elle reste à côté de lui. Elle dessine, colore de ses feutres, avec assiduité. Il lui touche les cheveux, le bras, le dos. Il observe, il revit. Peu importe l'époque dans laquelle il vit à ce moment là, elle est forcément avec lui.

Pendant 4 jours, j'ai offert un peu de bonheur à mon grand-père. Il ne va pas bien, il est malade. Et il perd un peu la tête. Mais il reste mon grand-père à moi, son arrière-grand-père à elle. 

Et elle... Elle lui a offert ce qu'elle a de meilleur. Son amour, sa tendresse, sa joie et sa bonne humeur. Elle a été magique. Elle a fait sourire mon grand-père, et l'a fait rire, lui si triste, lui qui désire tant en finir de tout ça... Grâce à elle, il a eu quelques instants de répit. 

Grâce à elle, j'ai revu mon grand-père d'avant, celui qui rigolait, parlait. Celui qui avait toujours les yeux qui pétillaient en me regardant.

Merci ma Doudou !




1 commentaire :

  1. Je revois le regard de ma grand-mère sur ma petite loutre… Comme tu le dis : elle la dévorait des yeux, des yeux vivants qui ont perdu leur tristesse de vieillesse. J'ai hâte de mon côté d'offrir de nouveaux quelques jours de soleil à ma mamie.
    Merci pour cet article.

    RépondreSupprimer